Témoignage de Patricia Lapointe

Lettre à Marie Dieu Donnée


À vous, la mère de ma fille Rachelle, vous l'inconnue qui êtes dans mes pensées si souvent, comment allez-vous? Je ne sais de vous que le nom, Marie Dieu-Donnée. Oui, nous avons gardé le joli prénom que vous lui avez donné il y a 8 ans. Rendue au Québec, elle s'appelle maintenant Rachelle Gagnon. À son baptême, mon mari et moi avons décidé de lui donner le prénom de Marie Rachelle. Elle porte ainsi le prénom de ses deux mères, vous et moi qui m'appelle Marie-Josée.

Enjouée, toujours de bonne humeur et très affecteuse, Rachelle a su avec le temps nous rendre heureux en tant que parents. Présentement fille unique, elle devrait bientôt accueillir un petit frère ou une petite sœur. Nous sommes en démarche pour une autre adoption en Haïti.

Rachelle est arrivée chez nous le 10 février 2010 après ce terrible tremblement de terre. D'abord adoptée par une autre dame au Québec pendant 10 jours, celle-ci ne s'est pas senti la force de continuer le chemin avec la petite. Rachelle nous a donc été offerte le midi du 10 février et nous sommes allés la chercher le même soir à environ 4 heures de route en voiture. Nous n'avons eu aucun temps de préparation pour accueillir cette enfant qui avait perdu confiance à tous ces adultes qu'elle avait vu défiler dans sa petite vie depuis les derniers mois.

Après 15 ans de mariage à être seulement tous les deux mon mari et moi, Rachelle a su nous apprendre à devenir parents. Par son existence et sa présence, cette enfant m'a fait le cadeau de me déranger.

Rachelle a toujours eu un caractère très docile, mais nous avons dû travailler pendant plus de 2 ans pour gagner sa confiance.

Après avoir observé des petites faiblesses à sa jambe et son bras gauche à l'âge de 4 ans, nous avons consulté chez le médecin pour apprendre que Rachelle avait un problème au cerveau. En effet, le côté droit de son cerveau était moins développé que le côté gauche. Inquiets face à sa situation, nous avons été vitement rassurés quant à son état mental qui n'a pas été touché. Seul le physique était légèrement atteint. Après 2 ans d'exercices, tout s'est amélioré : La force de sa jambe s'est rétablie complètement et son bras s'est amélioré tout en gardant un petit manque de force et de souplesse.

Selon le médecin, cette anomalie serait causée par un coup à la tête ou à une naissance difficile. Pour nous la cause restera un mystere que seul vous là-bas avez la réponse…

Rachelle va à l'école depuis 3 ans, elle est très douée, surtout en lecture, et elle est toujours entourée d'amis. Rachelle est très sociable et aime aider tout le monde.. Est-ce que ses qualités sont aussi les vôtres?

Elle aime beaucoup la nourriture, peut importe laquelle, elle mange de tout! Au début, elle mangeait énormément, étant donné qu'elle en avait manqué beaucoup. Soyez rassurée, ici, jamais elle n'aura à s'inquiéter du manque de nourriture.

Il y a quelques mois, Rachelle s'inquiétait au sujet de son papa et sa maman d'Haïti. Elle ne se souvenait plus de vous physiquement et ça l'attristait. Elle se demandait aussi si son absence vous causait de la peine. Je lui ai toujours parlé en bien et avec respect de ses parents d'Haïti lui mentionnant que c'est par manque de moyens et non par manque d'amour que vous l'aviez mis en adoption. Nous lui assurons que nous l'aiderons si elle veut vous revoir un jour quand elle sera grande.

Nous avons appris par Mme Alcide, la directrice de crèche, que Rachelle avait des grands frères. Est-ce bien la réalité? Rachelle nous le demande à l'occasion.

Aujourd'hui, dans le tourbillon de la vie, je pense souvent à vous. Elle a grandi dans votre ventre, elle s'est nourrie à votre sein. Ses yeux auront toujours la couleur de vos yeux, au fond desquels se trouve la beauté du monde, mais aussi, parfois sa dureté. Sa peau aura toujours le même teinte que vous.

J'aimerais tant pouvoir vous parler, avoir des réponses à mes questions, vous voir pour vous dire de vive voix que celle que vous avez portée et mise au monde est heureuse et s'épanouit chaque jour. Avoir de ses nouvelles vous donne-t-il du réconfort ou de la peine?

Alors, chère Marie Dieu-Donnée, cette lettre est pour vous, pour vous dire que notre petite Rachelle à vous et à moi, est douce, sensible, déjà maternelle et qu'elle a un caractère sans pareil. Elle est aussi très belle et affectueuse. Vous êtes sans doute une femme exceptionnelle pour lui avoir donné de si belles qualités.

Je sais que cette journée d'octobre 2009 où vous avez décidé de vous séparer d'elle, cette journée est sûrement marquée à jamais dans votre cœur. Une part de vous à dû mourir ce jour-là. Être abandonné est un défi. C'est un événement dans sa vie qui lui a donné oui cette peur de l'abandon, mais aussi cette force incomparable de surmonter les épreuves.

Je ne sais comment vous pouvez vivre avec cette douleur désormais, mais j'espère que ces mots vous parviendront comme un chant d'oiseau qui adoucit l'âme, comme une brise légère qui vous caresse la joue, comme quelque-chose qui apaise sans que l'on sache pourquoi.

La fille que vous avez mise au monde va très bien. Elle est en santé, pleine de vie, joyeuse, aimante et intelligente. Elle est douée pour le bonheur et s'adapte à toute nouvelle situation de façon extraordinaire. Soyez toujours fière d'elle!

Je vous promets que nous l'accompagnerons, la protégerons et ferons tout pour qu'elle soit heureuse et épanouie.

Que lui réserve l'avenir? Je rêve que malgré un début difficile, elle ait la maîtrise de sa vie, qu'elle soit toujours dans l'abondance tant matérielle que affective. Plus que tout, je souhaite être présente longtemps pour ma fille, et la vôtre. Sans vous, je n'aurais jamais connu le bonheur d'avoir avec moi cette enfant.

À l'aube d'une 2e adoption, je mesure plus que jamais l'importance du geste d'adopter. Rachelle est impatiente que ce projet d'adoption se concrétise, elle attend avec impatience ce moment où elle deviendra Grande Sœur. J'espère que le voyage qu'elle fera avec nous vers son petit frère ou sa petite sœur l'aidera à mieux comprendre sa propre histoire.

Pour terminer, j'espère que vous êtes arrivée à être en paix avec votre décision que votre instinct de mère vous dit que vous avez fait le bon choix. C'est vous qui avez engendré cette enfant et pour moi, c'est le plus beau cadeau du monde. Merci!

Marie-Josée, la mère de Rachelle au Québec
Pierre, son papa bien-aimé.


Retour aux témoignages