En route vers Bedjine !

Notre histoire d’adoption est à la fois extraordinaire et banale.


Extraordinaire parce que comme toutes les histoires d’adoption c’est une histoire d’amour qui commence à distance et que c’est presqu’aussi miraculeux qu’un coup de foudre! Mais aussi parce que nous avons attendu plus de 2½ ans avant de pouvoir enfin rencontrer notre promise!
Et banale par ce que de nos jours c’est devenu un délai d’attente quasi généralisé !!

Mais ces longs moins de patience (et d’impatience) on été balayés le 29 janvier dernier quand nous avons atterris à Port-Au-Prince où nous accueillaient Mme Alcide et Bedjine !

Même si c’était pour nous une 2e adoption, nous n’étions jamais allés en Haïti. Nous sommes restés une maigre semaine et Mme Alcide, qui nous a reçus comme si nous étions de la famille, a contribué grandement à faire de ce séjour un moment inoubliable !

Il faut dire que pour des gens qui attendaient depuis si longtemps, nous sommes partis précipitamment. Dès l’avis que Bedjine avait enfin son passeport, je me suis empressée de réserver nos billets d’avion.
Nous n’avons pas eu le choix du vol car Air Transat n’en avait plus aucun de disponible avant février. Nous avons donc réservé avec Air Canada. Dès ce moment j’aurais dû me douter qu’il y avait anguille sous roche! Au moment des réservations à l’hôtel, j’ai compris que nous arrivions en plein carnaval et que tous les hôtels de la ville affichaient complet.

Après plusieurs recherches infructueuses, Mme Alcide a finalement trouvé une solution. Nous avons loué un appartement à la journée*. Financièrement, c’était beaucoup plus économique que l’hôtel et beaucoup plus convivial. Pour séjourner à Port-Au-Prince avec un enfant, j’ai trouvé que c’était vraiment la formule idéale. Nous habitions un coquet 2½ pièces avec tout le confort. Nous avions une très aimable cuisinière du nom de Léonise qui nous a régalés toute la semaine aves sa cuisine haïtienne.



Mme Alcide nous a fait visiter la ville qui préparait comme je vous le disais, la grande fête du Carnaval. Elle nous a fait passer une journée très agréable à la plage en dehors de la ville et nous sommes allés visiter kenskoff : une charmante petite ville en montagne, réputées pour ses peintres qui exposent sur la rue. Nous y avons aussi visité un petit musée qui raconte l’histoire de l’île depuis les indiens qui la peuplaient avant l’arrivée de Colomb jusqu’à aujourd’hui. On a depuis Kenskoff une vue imprenable sur Port-Au-Prince et la mer ! Le fils de Mme Alcide, Carl-Emmanuel a été un excellent guide et particulièrement pour cette sortie plus éducative. J’ai beaucoup appréciée sa compagnie !

Bedjine était avec nous jour et nuit ! Il me semble que le fait d’avoir passé cette semaine avec elle, là-bas, a donné un élan positif au processus d’attachement. Que je m’illusionne ou non, il reste que dans tous les cas, depuis notre retour le 5 février tout se passe le mieux possible. Bedjine est une petite fille charmante, très vivante et enjouée, qui a développé une très bonne relation avec ses frères et sœurs qui avaient tous bien hâte, eux aussi de la rencontrer.

Je tiens à remercier d’abord Accueillons Un Enfant qui a permis que cette adoption se concrétise enfin malgré les écueils et plus particulièrement Mireille de Keiser qui nous a toujours donné l’heure juste pendant toute cette attente pas toujours facile. Enfin je tiens à remercier Mme Alcide pour avoir pris grand soin de notre Bedjine et pour son accueil des plus chaleureux quand nous sommes allés la chercher !

Pour tous les parents qui attendent encore leur promis(e), je ne peux que confirmer ce que vous vous faites dire tout le temps : quand votre moment arrivera enfin… tout ce temps d’attente disparaîtra pour n’être qu’à peine …vraiment à peine un souvenir ! Nous sommes la preuve vivante que tout finit par arriver !

Bon courage et surtout…beaucoup de bonheur !

Mireille Frenette


Retour aux témoignages